L’enfant roman, Fabienne Thomas

Résultat de recherche d'images pour "l'enfant roman fabienne"

C’est l’histoire d’un couple de jeunes parents, Violette et Baptiste, amoureux, à peine sortis de l’adolescence, et qui rêvent d’un enfant. Et, bientôt, naît Clara.

Clara n’est pas parfaite : elle pleure beaucoup – trop. Elle ne tient pas sa tête, elle manque de tonicité. Violette sent que quelque chose cloche, comme un pressentiment au fond de son ventre. Elle insiste pour faire des examens. Et là, le verdict tombe : Clara souffre d’un handicap au cerveau. Elle ne parlera pas, n’ira pas à l’école, n’aura pas une vie « normale ». Violette et Baptiste encaissent et voient leur rêve de famille idéale s’écrouler.

La sidération prend tout l’espace. Leur tombe dessus, les accable. Rien ne bouge plus dans ce monde où, en quelques minutes, on leur annonce, en déclinant quelques réponses, le handicap profond et incontournable de leur enfant.
Non, ils n’ont pas d’autres questions. Ou alors des milliers. Alors, à quoi bon ? Ils sont là, terrassés sur leur siège, l’enfant dans ses bras à elle. Brisés. Ils ne tentent rien, écrasés par le poids des mots qu’ils priaient pour ne pas entendre.

C’est le récit d’une mère qui doit faire le deuil de l’enfant idéal pour se confronter avec le handicap. D’un jeune couple à qui tout sourit, et qui doit faire face à l’inexplicable. Pourquoi eux  ? Qu’ont-il « mal fait » ? Comment accepter l’avenir avec une enfant qui ne sera jamais comme les autres ? Violette et Baptiste, chacun retranchés dans leur douleur, s’éloignent. Violette sombre, perd pied. mais Clara et là, Clara a besoin d’elle, Clara compte sur ses parents. Il faut reprendre pied, affronter le handicap. Vivre avec.

La plume de Fabienne Thomas excelle, avec ce roman sensible et délicat, tout en pudeur, et qui explore le coeur d’une mère. La peur de l’avenir avec un enfant « différent ». La difficulté pour le couple de reprendre le dessus, pour la famille de s’installer dans un quotidien difficile. Puis, la vie reprend le dessus. Le soleil revient, et l’envie d’un autre enfant. Ce sera Louise, lumineuse, qui prendra sa grande soeur Clara par la main dans son tourbillon de vie.

Elle n’en voudrait aucune autre. Au génie de la lampe qui arriverait, Violette ne demanderait pas de transformer miraculeusement Clara en petite fille ordinaire. Elle ne voudrait d’aucune autre enfant que cette enfant-là. Cette enfant de travers. Elle pense parfois qu’elle ne voudrait plus d’une Clara ordinaire. C’est trop tard, ce ne serait plus Clara.

Un très beau roman, sur la différence, sur le handicap, pudique et profond, à l’écriture lumineuse. Un magnifique moment de lecture.

« L’enfant roman », Fabienne Thomas, Folio, 2018, 176 pages

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s