Capitaine Rosalie, Timothée de Fombelle & Isabelle Arsenault

Attention, petite pépite, attention, ce roman va vous voler le coeur …

J’avais eu un coup de foudre pour le « Livre de Perle » de Timothée de Fombelle, j’admirais depuis longtemps les illustrations de la québécoise Isabelle Arsenault, et Rosalie est un des prénoms préférés … Que me fallait-il de plus pour me jeter sur cette merveille ? Rien.

1917. Rosalie a cinq ans et demi, et vit avec sa mère, qui travaille à l’usine, tandis que son père est parti au front, pendant la Grande Guerre. Rosalie passe ses journées au fond de la classe des grands, au chaud, à dessiner dans son cahier, à rêver. Du moins, c’est ce que tout le monde croit … Car en réalité, la petite fille est en mission. Capitaine Rosalie, voilà comment elle se nomme. Elle a un but, quelque chose qui la fait se lever chaque matin, qui la fait tenir, malgré le chagrin de sa maman, malgré l’absence de son papa.

Ce petit roman illustré est une merveille de beauté, à tous points de vue. On retrouve évidemment la poésie et l’extrême sensibilité de Timothée de Fombelle, qui, mieux que personne, excelle à nous conter cette histoire. Rosalie, sous sa plume, est une magnifique petite héroïne, déterminée et courageuse, sensible et belle.

Les illustrations d’Isabelle Arsenault (allez voir son site !), toutes en nuances de gris, illuminées par l’orangé des cheveux de feu de Rosalie, sont douces et belles, avec un petit côté « vintage » qui donne tant de charme au livre. Elles sont justes parfaites.

Les auteurs choisissent de nous raconter la guerre du point de vue intime d’une enfant qui attend le retour de son père, du chagrin de la mère, qu’elle tente de cacher. C’est magnifiquement beau. La mission de Rosalie, quand on la comprend, nous fendille le coeur un peu plus encore.

Et chaque jour, ma mission avance. Chaque jour, je suis à mon poste, Capitaine Rosalie, au fond de la classe, en embuscade sous les manteaux. Je regarde les inscriptions sur le tableau noir comme si c’était un plan de bataille. J’essaie de me souvenir de tout. Je recopie des petites choses dans les dernières pages de mon cahier.

Personne ne s’occupe de moi. Les grands m’ont oubliée. je suis devenue un manteau gris accroché au milieu des autres.

28_blue-package

Un petit roman jeunesse, mais que j’ai acheté pour moi …  Pour le moment, je n’imagine pas mon petit lecteur de presque 8 ans lire une histoire aussi triste … Je le conseillerais plutôt à partir de 9 – 10 ans … (mais c’est le point de vue hypersensible d’une maman d’un enfant très sensible …).

Un gros coup de coeur, une jolie pépite littéraire, autant qu’un superbe objet-livre, cartonné, avec une jaquette et des illustrations à tomber … Bref, précipitez-vous !

une jolie lecture commune avec Céline, du blog Mes échappées livresque, vous pouvez lire son avis ici

« Capitaine Rosalie », Timothée de Fombelle et Isabelle Arsenault, Gallimard jeunesse, 2018

 

Publicités

15 commentaires sur « Capitaine Rosalie, Timothée de Fombelle & Isabelle Arsenault »

  1. J’ai survolé ta chronique parce que je crois que je vais succomber !
    Je l’ai feuilleté l’autre jour et j’ai été transportée !! Sous le charme direct ! Sous le charme des quelques mots lus et sous le charme des illustrations. J’ai juste lu ta conclusion … elle confirme ma première impression sur ce livre… un futur cou p de cœur !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s