Mon désir le plus ardent, Pete Fromm

 

Lu sur les conseils de Céline (encore et toujours !), je ne regrette pas cette lecture, alors que c’était mal parti, ma seule expérience avec les bouquins de Pete Fromm ayant fait un gros flop (« Lucy in the sky » et moi, ça n’a pas collé).

Ce roman est l’histoire d’amour inébranlable de Maddy et Dalton, deux guides de rivières du Wyoming, rencontrés jeunes, mariés vite, et qui s’aimeront toute leur vie. Dans cette vie à deux, l’amour, la passion même (ils « n’arrêtent pas de se tripoter » dit leur fils d’un air dégoûté), une famille, mais aussi des difficultés financières et, surtout, la sclérose en plaques de Maddy, qui s’invite alors qu’elle a à peine 27 ans.

Mais je n’ai que vingt-sept ans, merde. Je cours les rivières. Je franchis tous les rapides, même les pires, sans la plus petite hésitation. J’ai une santé de fer. Moi dans un fauteuil roulant, secoué de spasmes, tête pendante, mains sur les genoux, agitées de courants invisibles ?

Nous suivons ce couple presque mythique sur toute leur vie, et malgré la maladie qui se fait de plus en plus présente, ce qui ressort du roman c’est l’humour (oui, oui) et l’amour. Maddy et Dlaton passent leur temps à se chambrer, à se traiter affectueusement de « trou du cul », et parviennent à rire, de tout. Ce qui donne un roman haut en couleurs, jamais larmoyant, et j’ai suivi leurs avancées dans la vie avec bonheur.

Chaque chapitre présente un moment de leur vie de couple : rencontre, mariage (« C’est mon désir le plus ardent », leurs voeux), test de grossesse, crise d’ado, crise de SP (abréviation de Maddy pour sa maladie), … Ce rythme d’écriture en fait une histoire très prenante, nous ne savons jamais quel bond dans le temps sera fait dans le chapitre suivant.

Après un tout premier chapitre un peu nébuleux (le rafting, l’écriture un peu hachée), j’ai adoré me couler dans cette histoire aux côtés de Maddy et Dalton, deux personnages dont je me souviendrai longtemps, pour une magnifique histoire d’amour et de couple, solidaire dans toutes les difficultés de la vie … et ça fait un bien fou de lire enfin une histoire où les deux amoureux sont absolument certains de leurs sentiments et de leur profondeur (contrairement à tous ces livres sur le divorce, l’infidélité, etc).

On va commencer le décompte de nos vies tout de suite. On a des décennies devant nous, Mad. Toi et moi, côte à côte, front contre front. Peau contre peau. Une vie entière.

Une jolie pépite donc, à lire sans hésiter.

« Mon désir le plus ardent », If not for this, Pete Fromm, Gallmeister, 2018, 283 p.

8 réflexions sur “Mon désir le plus ardent, Pete Fromm

  1. Je suis tellement heureuse que cette rencontre avec Maddy et Dalton aie été réussie pour toi aussi ! Je ne les oublierai pas de si tôt ! Et comme beaucoup, j’ai fondue en larme à la dernière page (ah, cette dernière phrase… splendide ! ).

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s